Conseils à la vente

Vous vendez un bien ?

Nous nous occupons de tout, préparer le descriptif, faire passer les annonces sur notre site et une dizaine d’autres sites ainsi que la diffusion des annonces à des agences partenaires en Angleterre et le Bénélux notamment, qui eux ont également leurs propres sites. Nous gérons pour vous le carnet de rendez-vous et les visites avec les potentiels acheteurs. De plus nous sommes un intermédiare actif lors de la négociation et nous établissons l’avant-contrat (compromis de vente).

Vendre un bien demande du temps et des connaissances de la région pour l’estimation du prix de vente ainsi que toutes les étapes de la vente en elle-même. Pour ces raisons, il est vivement conseillé voire indispensable de passer par une agence.

Lorsque vous décidez de vendre votre bien, regardez-le avec un oeil critique. Nous savons que le moindre petit défaut peut empêcher une vente. Par exemple, un mur tâché peut être prohibitoire ou l’acquéreur peut tenter de faire baisser le prix. Un coup de peinture peut éviter ce genre de problème. Pensez également à toujours laisser votre logement bien rangé. Du fouillis peut rebuter l’acquéreur et aussi donner l’impression que votre bien est plus petit qu’il ne l’est en réalité. Mettez vous dans la peau d’un éventuel acquéreur pour déceler les petites choses qui pourrait déplaire et essayez d’y remédier.

L’obligation de délivrance

La délivrance consiste dans la remise du bien à l’acheteur. En tant que vendeur, vous devez remettre les clefs, les anciens titres de propriété et avoir libéré les lieux (sauf si vendu meublé ou loué). Le bien doit être délivré dans l’état où il se trouve au jour de la signature de l’acte de vente avec ses accessoires tels que lavabo, douche etc. En contrepartie, l’acquéreur paie le prix de vente.

Les droits de préemption du locataire

Le droit de préemption donne au locataire de votre bien la possibilité d’acheter le bien qu’il loue. Plusieurs cas de figures sont envisageables dans le cas de la vente d’un bien loué. Nous vous conseillons sur les démarches à suivre selon votre situation.

Le dossier de diagnostic technique

Depuis le 1er novembre 2007, sous réseve que la situation du bien les requiert, un dossier de diagnostic technique doit être annexé au compromis de vente ou, à défaut, à l’acte de vente définitif. Le dossier est composé des pièces suivantes :

  • le constat de risque d’exposition au plomb
  • l’état mentionnant la présence ou non d’amiante
  • l’état relatif à la présence de termites
  • l’état de l’installation intérieur de gaz et électricité
  • l’état des risques naturels et technologiques
  • une attestation concernant l’installation de l’assainissement si le logement n’est pas branché au tout à l’égout
  • et depuis le 1er janvier 2011 s’y ajoute le diagnotic de performance énergétique qui est obligatoire même pour la mise en vente du bien, le classement du bien devant figurer dans toutes les annonces.

Tous les biens ne nécessitant pas tous les diagnostics, nous pouvons vous informer des diagnostics obligatoires selon la situation de votre bien. Sachez également que les diagnostics sont à votre charge, cependant nous pouvons nous occuper des démarches pour que ceux-ci soient effectués.

 

La vente d’un terrain

Dans le compromis de vente et l’acte de vente définitif d’un terrain constructible, il doit y figurer une information sur le bornage. Dans le cas d’un terrain isolé, l’acte doit mentionner le descriptif du terrain, limites et superficie, résultant ou non d’un bornage, celui-ci étant alors facultatif.

Si le terrain fait partie d’un lotissement, l’acte doit mentionner les descriptif du terrain qui résulte d’un bornage. Dans l’absence de l’une ou l’autre des mentions, l’acquéreur peut invoquer la nullité de l’acte, à condition d’intenter cette action dans un délai d’un mois à compter de l’acte authentique de vente.